Suzuribako – Collections Maurice Feuillet, Jacques Doucet


| |

 

 

SUZURIBAKO, en laque du Japon – urushi. L’écritoire présente un décor en haut relief dit Takamaki-e d’or et d’argent, illustrant un paravent à six feuilles sur lequel se détache en polychromie, selon la technique du Togidashi sur fond d’argent, une jeune danseuse de la Cour. Celui-ci est entouré d’une délicate et fine bordure à décor de phénix et rinceaux. Le dos du paravent présente la technique du gaufrage des papiers japonais anciens. Au revers du coffret, selon les techniques du Takamaki-e et Kirigane, en haut relief d’or et d’argent, une perdrix dans les feuillages, au clair de lune. Japon – début du 18e siècle – vers 1700-1710. Provenance : Collection de Monsieur Jacques Doucet et de Monsieur Maurice Feuillet. Œuvre portant le n° 62 du catalogue de la vente de la collection Jacques Doucet du 28 novembre 1930, repr. Pl, XVI du catalogue. Œuvre majeure présentée dans le cadre de l’exposition l’Art Oriental conduite par Monsieur Keochlin en mai 1925.
SUZURIBAKO – Japanese urushi lacquer. Techniques of gold and silver Takamaki-e, showing a japanese screen with 6 panels, on a silver backgroung with a dancer on Togidashi lacquer. Very fine border of phoenix and foliages. The back is showing the technique of embossing, as we can see on the oldest screens from the XVII and early XVIIIth centuries. On the back of the cover, a partridge on the moonlight. Japan EDO (1603-1868) Early 18th century – circa 1700 – 1710. From the Maurice Feuillet and Jacques Doucet Collections, n° 62 of the catalogue from the Jacques Doucet’s Collection. Exhibition : L’Art Oriental by M. Raymond Koechlin on may 1925.

Prix sur demande – Price on request